Un nouveau référentiel porté sur les enjeux carbone

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email

Le BRE (Building Research Establishment) l’avait annoncé : d’ici le 4 Mai 2021, les actifs ne pourront plus être certifiés sur la version 2015 du Référentiel Breeam in-Use International.

Le référentiel Breeam in-Use International V6, apparu en Mai 2020 sera désormais la règle pour tous. 

Au-delà des changements techniques apparus sur l’évaluation, cette nouvelle version offre une passerelle davantage marquée avec les Référentiels BREEAM dédiés aux bâtiments en construction ou en rénovation (respectivement Breeam International New Construction 2016 et Breeam Refurbishment and Fit Out), la méthodologie et l’exhaustivité des preuves s’en rapprochant.

La réduction de l’empreinte carbone est l’un des enjeux de cette nouvelle version du référentiel. D’une part, le calcul de l’impact carbone permet de déterminer en grande partie la note « Energy ». D’autre part, l’utilisation de fluides frigorigènes avec un impact carbone élevé sera un facteur pénalisant pour la catégorie « Pollution ».

A noter également qu’une nouvelle catégorie intitulée « Resources » fait son apparition pour encourager le réemploi et le recyclage sur site.

Enfin, la notion de résilience voit également le jour, afin de protéger, anticiper et appréhender le risque aux changements climatiques sur le long terme.

Fig. 1 : Les thématiques du Breeam in-Use V6. Source (https://www.breeam.com/discover/technical-standards/breeam-in-use)

Le référentiel Breeam in-Use International V6, intègre les enjeux d’aujourd’hui et de demain mais il est par la même occasion plus exigeant et contraignant.

Ce que ce nouveau référentiel change pour les propriétaires et les preneurs

Des changements structurels ont eu lieu par rapport à la V2015.

A commencer par la pondération de chacune des 9 thématiques qui a été revue pour mettre davantage en avant l’Energie, le Confort et le Bien-Etre, la gestion de l’Eau, les Ressources et la Résilience.

Fig. 2 Category weightings. Source : Webinardu 4 Juin 2020 « Delivering operational, sustainable and environnemental performance ; all in one place. BREEAM

Certaines cibles ont également évolué, sur les thématiques Confort et Bien-Etre et l’Ecologie notamment, avec pour certaines des changements majeurs. La catégorie Transport permet par exemple de valoriser la présence de bornes de recharge pour véhicules électriques ce que ne permettait pas la V2015. L’accès aux vues sur l’extérieur et à la lumière naturelle sont désormais à calculer, pour la catégorie « Health and Well Being ».

Ces changements nécessitent des preuves davantage robustes, se rapprochant des exigences des Référentiels New Construction et Refurbishment, utilisés pour les bâtiments en construction et en rénovation.

Toutes les typologies d’actifs sont certifiables (bureaux, entrepôts, logements, écoles, hôpitaux, aéroports, centres commerciaux, etc..) via deux référentiels : Breeam in Use International Commercial et Breeam in Use International Residential.

En revanche, la Part III – Occupier Management, ne fait malheureusement plus partie de cette nouvelle version du référentiel. Il ne sera plus possible de valoriser les bonnes pratiques mises en place sur le Site par l’occupant à partir du 4 Mai 2021. Si vous êtes une société locataire, il sera toujours possible de certifier la qualité de l’utilisation de vos locaux à travers la Certification HQE Exploitation (Axe 3) afin de valoriser l’ensemble de vos actions environnementales (achats durables, pratiques de réduction des consommations d’énergie et/ou d’eau, mise en avant du télétravail, gestion de chantier privatif à faible nuisances, utilisation de produits éco-labellisés, optimisation des plannings de fonctionnement des équipements techniques, valorisation/Recyclage des déchets).

 

Fig. 3 Exemple de luminaire réemployé in situ

Valorisation des initiatives exemplaires

Le BRE vous donne la possibilité de mettre en lumière vos initiatives exemplaires (la mise en place d’un local dédié au réemploi pour vos occupants en est une). Des crédits exemplaires sont attribués sur certaines cibles lorsque le porteur met en place des pratiques remarquables, allant au-delà des exigences du référentiel BREEAM.

Cette nouveauté permet d’ajouter jusqu’à 10% de la notation globale d’une Part.

Une validation des certificats de 3 ans

Enfin, nouveauté fondamentale dans la gestion de cette certification : exit les démarches administratives pour le maintien des certificats chaque année, la durée de validité des certificats est désormais de 3 ans !

 

Pour les bons élèves, il serait néanmoins possible de réévaluer le bâtiment en cours de cycle, grâce à un audit dit de « mi-cycle ». Cette réévaluation ne pourra néanmoins être possible que dans le cadre d’une évolution de la notation de plus de 10%, ou encore pour rajouter une Part en cours de cycle.

 

Des prérequis plus contraints

Nous l’avons annoncé précédemment, cette nouvelle version sera plus exigeante avec un dossier de preuves qui se verra robuste et exhaustif. Une collecte documentaire, des visites de site approfondies et diverses interviews avec les différentes parties prenantes seront nécessaires pour que l’AMO puisse établir une évaluation précise et un dossier de preuves conforme aux exigences de ce nouveau référentiel.

Le Breeam in-Use V6 fait apparaitre également des standards minimaux, ou plutôt des prérequis, nécessaires à l’atteinte de niveaux spécifiques, créant ainsi une équité et un certain niveau de confiance dans les profils environnementaux obtenus.

Pour la Part I – Asset Performance, il vous faudra par exemple :

  • Suivre les consommations d’eau à l’échelle du site à minima grâce à des compteurs télé-relevables pouvant être connectés à une GTB, pour pouvoir atteindre un niveau GOOD et au-delà ;
  • Réaliser une étude du risque inondation sur le périmètre certifié pour pouvoir atteindre un niveau VERY GOOD et au-delà ;
  • Mettre à disposition un local pour tous les flux de déchets produits sur site, suffisamment dimensionné, possédant toutes les conditions d’hygiènes réglementaires, et permettant le stockage d’au moins 3 types de déchets recyclables pour pouvoir atteindre un niveau OUTSTANDING.

Pour la Part II – Management Performance, il vous faudra également :

  • Posséder une Politique d’Achats Responsables exigeant que le bois utilisé sur le site ait été abattu et commercialisé légalement (politique appliquée par l’organisation qui gère l’actif ainsi que ses sous-traitants), pour pouvoir certifier sur cette Part II ;
  • Également, évaluer les risques incendies lorsque la réglementation l’exige, pour pouvoir atteindre un niveau ACCEPTABLE et au-delà ;
  • Piloter une politique environnementale via un rapport RSE par exemple, pour pouvoir atteindre un niveau VERY GOOD et au-delà ;
  • Réaliser une enquête de satisfaction auprès des occupants tous les 3 ans pour pouvoir certifier au niveau EXCELLENT et au-delà.

Le Breeam in-Use V6 vu par nos clients

"BIU V6 ? modernisation et exigence.
La nouvelle version du BREEAM IN USE concerne bien évidemment la SOCIETE DE LA TOUR EIFFEL dont 80% des actifs GP et 70% des actifs du territoire national sont certifiés, majoritairement BIU, avec d’ailleurs l’accompagnement de SINTEO pour une grande part.
Dans le cadre du renouvellement de la certification BIU de notre site VELIZY -TOPAZ, j’ai trouvé cette nouvelle version rafraichissante, modernisant le BREEAM IN USE avec l’apparition des sujets de « résilience » et de « ressources » qui permettent de mettre en exergue les solutions d’économie circulaire et les enjeux des changements climatiques. SOCIETE DE LA TOUR EIFFEL a d’ailleurs fait réaliser une cartographie des risques climatiques auxquels sont exposés ses actifs. Nous avons également adhéré cet été au Booster du Réemploi aux côtés de GROUPAMA immobilier, de l’IFPEB et de 4mt afin de nous engager fermement dans le réemploi.
Par ailleurs, cette nouvelle version relève globalement le niveau d’exigence de la certification, soit par ses thèmes majeurs soit par la mise en place de prérequis. Là encore, nous ne sommes pas inquiets : la mise en place d’une charte achats responsables et relation fournisseurs par exemple ou encore notre certification ISO 14001 ou enfin nos enquêtes de satisfaction auprès de nos locataires nous permettront d’aborder sereinement cette nouvelle version, comme tout acteur engagé devrait pouvoir le faire. "

Odile BATSÈRE, Directrice de la Gestion immobilière et RSE

Le Breeam In-Use, star des certifications en exploitation

A ce jour, près de 1 100 bâtiments sont certifiés Breeam in-Use en France. Gage de visibilité internationale, cette certification est devenue un standard de qualité au fil des années. Grâce à sa simplicité et sa rapidité de mise en œuvre, le Breeam in-Use est devenu la star des certifications en Exploitation (66% des actifs certifiés en exploitation sont Breeam in-Use)

Depuis 2008, Sinteo, premier certificateur BIU en France avec plus de 250 bâtiments certifiés, est fier de vous accompagner dans la valorisation de votre portefeuille.

Cette nouvelle version du référentiel permettra plus que jamais d’accroître et protéger la valeur des actifs, en encourageant un investissement réfléchi et adapté, via un processus d’amélioration continue, et non plus uniquement l’obtention d’un certificat.

Prêts à nous rejoindre pour continuer cette belle aventure ?