Le commissioning pour atteindre la performance énergétique réelle

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email
Le BedZED : ce quartier expérimental fête ses 20 ans.

Le BedZED : ce quartier expérimental fête ses 20 ans. Avec une conception tournée vers l’efficacité énergétique, les bâtiments atteignent une faible consommation à l’exploitation.

L’obtention d’un label de performance énergétique peut-il garantir la faible consommation d’un bâtiment en exploitation ?

Grâce à des retours d’expérience comme le très instructif programme PREBAT, la prise de recul est aujourd’hui suffisante pour dire que sélectionner des équipements techniques théoriquement performants n’est pas gage d’une performance future en exploitation.

La lecture attentive des conclusions de ces retours d’expérience permet de mettre en avant l’importance d’anticiper dès la conception la maintenabilité des installations techniques, d’assurer une maintenance préventive des équipements techniques ou encore d’optimiser la gestion de la régulation en fonction des besoins des occupants.

En d’autres termes, concevoir un objet technologique performant, labelisé par des organismes compétents permet de valider uniquement les moyens techniques mis en œuvre. Il serait pertinent d’accompagner aussi la validation des moyens de la performance en exploitation, ceci afin d’atteindre l’efficacité réelle durant la vie du bâtiment. De plus, les nouvelles technologies employées promettent des performances élevées, mais uniquement si cela s’accompagne d’une maitrise fine et complexe des systèmes à l’utilisation. Ce phénomène s’intensifie avec l’évolution rapide des réglementations, des usages et les récents décrets.

Table des matières

Une des réponses à ces problématiques est la démarche de commissioning.

La démarche de Commissioning

Vous pouvez mettre une Formule 1 entre les mains de Monsieur Tout-le-Monde, s’il n’est pas formé et ne maitrise pas les spécificités de la machine, il aura toutes les difficultés du monde à finir ne serait-ce qu’un seul tour de circuit. Et cela malgré les performances annoncées en simulation et en soufflerie du bolide.

Florian Beauchet, responsable du Commissioning, Sinteo

La démarche de commissioning ? Kézako ?

Le commissioning est un processus axé sur l’anticipation de la qualité au bénéfice de l’exploitation. C’est un outil de management qui vise à réaliser des économies d’énergies au réel tout en réduisant les coûts d’exploitation des bâtiments.

Nous fondons nos démarches de commissioning comme un continuum qui débute en conception, et se poursuit pendant toutes les étapes clefs de construction et mise en service d’un bâtiment neuf ou en rénovation, y compris les premières années d’exploitation.

Dans un monde idéal, la démarche de commissioning débute au plus tôt durant la phase de programmation du projet : 

Commissioning phase de programmation du projet

Ainsi, les ambitions de performance énergétique réelle, de maintenabilité et d’exploitabilité sont assimilées pendant la conception de l’opération en partenariat avec les demandes de la maitrise d’ouvrage et les choix techniques de la maitrise d’œuvre. Des objectifs sont élaborés et validés en cohérence avec les contraintes techniques du projet.

Ces ambitions font l’objet d’un suivi spécifique durant le chantier avec notamment la période clef de réception statique et dynamique des installations. La transition de l’exécution vers l’exploitation est également soignée pour une maitrise complète des outils techniques et documentaires par la future équipe de maintenance.

Ce travail est poursuivi sur les premières années d’exploitation par des mesures techniques saisonnières de la performance des équipements, le suivi de l’atteinte des objectifs de consommation énergétique et de la performance de la maintenance.

Commissioning et suivi de chantier

Le commissioning vu par nos clients

Notre activité au sein de l’équipe immobilière couvre à la fois les phases d’investissement, de développement mais aussi de gestion des actifs. De ce fait, nous sommes très attentifs à la future exploitation de nos bâtiments et la démarche de commissioning revêt une importance particulière. A ce titre Sinteo nous accompagne, depuis la phase de conception, sur le projet de construction « Six Degrés » à Gentilly développant une surface de 40 000 m² de bureaux et services (restaurant d’entreprise, fitness, commerces et crèche). Le regard de Sinteo, tourné vers la maintenance et la performance énergétique des bâtiments existants, a été important au cours des études pour valider des choix techniques de l’opération et ajuster les moyens à mettre en œuvre dans des zones clefs de la maintenance comme les espaces communs des futurs occupants ou les locaux techniques. A titre d’exemple, Sinteo a fait intervenir son bureau d’étude technique pour définir une installation GTB qualitative et garantir une interface adaptée à une utilisation aisée au quotidien pour atteindre la performance énergétique visée. En conception, Sinteo a également réalisé une étude des futures charges de l’exploitation, avec pour objectif d’anticiper les coûts de la gestion du site (consommations d’énergie et d’eau, maintenance, nettoyage, services, sécurité, déchets, espaces verts, etc.). Cela nous a permis d’adapter le projet aux problématiques identifiées en amont. Avec la démarche de commissioning, nous abordons donc avec plus de sérénité la réception et la prise en main de l’exploitation.

Thibaut Fontanaud, Directeur de Projets Immobiliers, SCOR Investment Partners

Ainsi, en fonction des attentes du maitre d’ouvrage, les objectifs identifiés peuvent varier :

  • Réduction des recours administratifs en cas de vente du bien à la livraison
  • Anticipation et optimisation de la maintenance et des services en exploitation
  • Optimisation et réduction des consommations énergétiques réelles
  • Adaptation du site à la résilience climatique
  • Anticipation de tous les critères de confort et de qualité sanitaire pour les occupants

Cet ensemble permet in fine une économie substantielle sur des installations par la meilleure pérennisation et durabilité des installations dans le temps. En conséquence, la valorisation du patrimoine immobilier à long terme n’en est que meilleure.

Une démarche indispensable aux enjeux environnementaux

La sobriété énergétique dans le secteur du bâtiment existant est un enjeu majeur au regard de l’urgence climatique. C’est d’ailleurs une volonté forte des autorités publiques qui conduisent la transition écologique.

Pour ce faire, on ne focalise plus aujourd’hui les objectifs de performance énergétique sur des moyens à mettre en œuvre – le fameux objet technologique performant – mais plutôt sur des résultats au réel des consommations en fonction d’une valeur absolue ou d’une année de référence. C’est tout l’enjeu du dispositif éco-énergie tertiaire issu du décret tertiaire qui s’adapte donc parfaitement aux objectifs de consommations réelles du commissioning qu’il faut anticiper avant travaux par des outils spécifiques comme la SED (Simulation Energétique Dynamique). Dans un second temps, un suivi phase après phase permet de constater si les résultats peuvent être concrètement obtenus en exploitation. L’atteinte des valeurs relatives de consommation énergétique ne se fera qu’avec un suivi de fond.

Obtenir une consommation optimisée en exploitation, c’est avoir des installations performantes mais également une optimisation de l’instrumentation des bâtiments et des outils de monitoring. C’est l’ambition du décret BACS (Systèmes d’automatisation et des contrôles des bâtiments) auquel le commissioning est aussi un outil pour anticiper les besoins techniques de ces systèmes pour une intégration et formation pertinente en exploitation par les responsables de site.

Le commissioning est enfin un fort levier pour les démarches qualité, les contrats d’engagement de la performance. Cela concerne notamment les contrats de type Marché Global de Performance (MGP), Contrat de Performance Energétique (CPE) ou encore l’ISO 50 001 – Management de l’énergie.

 

 

Plusieurs certifications environnementales et labels sur la qualité du confort ont maintenant intégré cette démarche. Elles permettent de répondre de manière la plus juste aux attentes de réussites concrètes à l’exploitation , avec des moyens mis en œuvre vérifiés.

certifications environnementales et labels sur la qualité du confort
  • HQE BD(Bâtiment Durable) ;
  • BREEAM(Building Research Establishment Environmental Assessment Method) ;
  • LEED(Leadership in Energy and Environmental Design) ;
  • EFFINERGIE;
  • OSMOZ – Confort / Bien-être ;
  • WELL

Cette démarche permet plus que jamais d’accroître et protéger la valeur des actifs, en encourageant un investissement réfléchi et adapté via un processus d’amélioration continue, et non plus uniquement l’obtention d’un certificat.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre expertise ?

Le commissionnement

Le commissioning (aussi appelé commissionnement) se définit comme le processus de contrôle qualité des installations techniques afin d’atteindre la performance prévue initialement et créer les conditions pour les maintenir dans le temps.

/ A lire aussi dans la catégorie : Commissionning /